La crise des deux ans: le guide pour les parents

Qu’est ce que la crise des deux ans ? Comment faire face à la crise des deux ans ? Quand est-ce que la crise deux ans se termine ? Ce sont là des questions courantes que les parents se posent lorsqu’il s’agit des « terribles deux ans ». Ne vous inquiétez pas, avec notre guide, la crise deux ans ne sera pas si effrayante après tout !

Qu’est ce que la crise des deux ans ? 

La crise des deux ans est une phase que traversent les tout-petits lorsqu’ils commencent à devenir plus indépendants. Ils veulent faire les choses par eux-mêmes et tester les limites que leurs parents leur ont fixées. Cela peut entraîner des comportements difficiles, d’où le nom de « terrible twos ».

Les enfants de 2 ans ont développé des compétences et sont plus interactifs avec leur environnement. Ils peuvent manifester diverses émotions, dont l’affection, l’affirmation de soi et la protestation. À cette époque, la plupart des enfants développent leur sens de l’autonomie et commencent à vouloir faire les choses de manière indépendante. Ne vous inquiétez pas, tous les petits n’ont pas de difficulté à passer par cette phase de leur développement. Pour certains enfants, cela peut être assez difficile avec des crises de colère et des mauvais comportements, alors que pour d’autres, c’est beaucoup plus calme.

Comment faire face à la crise des deux ans ?

Bien qu’il n’y ait pas de solution miracle au comportement capricieux des tout-petits, vous pouvez prendre des initiatives pour faciliter le déroulement de la période des deux ans.

Conseil 1 : Soyez cohérent

Tout d’abord, soyez cohérent avec vos règles et vos attentes. La compréhension qu’a votre tout-petit des règles que vous établissez peut être différente de ce que vous attendez. Pendant la période la crise des deux ans, il est important de fixer des limites fermes et cohérentes à son comportement. La plupart des enfants de deux ans veulent simplement faire plaisir à ceux qui s’occupent d’eux. Veillez donc à féliciter votre enfant pour son bon comportement et ses nouvelles acquisitions.

Conseil 2 : Gardez votre calme

Deuxièmement, essayez de garder votre calme et votre sang-froid lorsque votre enfant se comporte mal et évitez de vous engager dans une lutte de pouvoir. Ne vous lancez jamais dans une situation de marchandage ou de chantage avec votre enfant. Cela peut sembler être un moyen facile de se sortir d’une situation délicate, mais à long terme, cela nuira à votre relation et au développement de son caractère.

Conseil n°3 : le renforcement positif

Nous ne disons pas qu’il faut répéter l’expérience du chien de Pavlov, mais le renforcement positif est un outil important pour élever un enfant. Lorsque votre terrible enfant de deux ans se comporte bien, écoute vos instructions ou accomplit de nouveaux progrès, répondez par un renforcement positif.

Le renforcement positif peut prendre la forme d’éloges, d’applaudissements ou d’encouragements, d’une accolade, ou encore d’un partage avec un autre adulte de la fierté que vous éprouvez pour votre enfant pendant qu’il vous écoute.

Conseil n° 4 : stimulation mentale

Au cours de cette période, votre enfant devient plus bavard, plus curieux et très actif. C’est une période où votre petit utilise des phrases de deux mots et comprend des instructions simples. Son vocabulaire va s’enrichir rapidement, tout comme ses facultés cognitives. C’est une excellente idée de lire avec votre tout-petit, car cela l’aidera à enrichir son vocabulaire et à améliorer son expression verbale et ses capacités d’écoute.

Conseil n° 5 : stimulation physique

La crise des deux ans est aussi une période de développement physique et d’amélioration de la dextérité. Votre tout-petit va adorer grimper et attraper des objets. Donnez-lui la possibilité de jouer avec des jouets qui renforceront ce processus et lui donneront un petit défi. Les objets qui sont martelés, empilés, jetés… seront tous très divertissants et bons pour eux.

Il est également intéressant de noter que de nombreux enfants de cet âge préfèrent jouer seuls, même s’ils apprécient la compagnie d’autres enfants. Cela fait partie du processus de développement, lorsque l’imitation est un élément important de leur apprentissage.

Conseil n° 6 : ne sautez pas la sieste

Les enfants sont capricieux, irritables et grincheux lorsqu’ils sont fatigués (et de nombreux adultes aussi…). Pour éviter de vous retrouver dans une situation inconfortable de crise de colère, il est préférable de planifier votre journée en fonction de la sieste de votre enfant. Crise des deux ans ou pas, un tout-petit bien reposé sera plus alerte et plus amusant.

La sieste permet à votre enfant de se ressourcer et de profiter du reste de la journée, tout en vous donnant l’occasion de faire des choses ou de vous détendre.

Quand est-ce que la crise deux ans se termine ?

Il peut s’agir d’une période éprouvante pour les parents, qui doivent trouver un équilibre entre la satisfaction des besoins de leur enfant et l’établissement de limites. La plupart des tout-petits finissent par se débarrasser de cette phase, mais il n’y a pas de date fixe pour cela. Certains enfants peuvent commencer à montrer des signes de préparation pour passer à l’étape suivante vers l’âge de trois ans, tandis que d’autres ne seront pas prêts avant l’âge de quatre ou cinq ans.
Pour votre enfant, apprendre à gérer la frustration et les émotions est un élément important pour sortir de cette étape. En fin de compte, il s’agit de sentir le soutien de ses parents et de comprendre les limites.

Ne vous inquiétez pas trop, la crise des deux ans un signe que votre enfant se développe et teste son comportement et ses limites pour devenir un adulte équilibré. Après cela, les trois et quatre ans apportent leur lot de défis et de récompenses !

Vous voulez d’autres conseils parentaux ? Jetez un œil à mes astuces pour gagner du temps.

À la prochaine, Tania xx